Malwida von Meysenbug

Une Idéaliste féministe : Malwida von Meysenbug (1816-1903)

« Mon nom importe peu, si je peux seulement emporter dans la tombe l’espoir que la femme consciente et libre, cessant d’être une idole, une poupée ou une esclave, travaillera de concert avec l’homme au perfectionnement de la famille, de la société, de l’État, au progrès des sciences et des arts, et contribuera à réaliser l’idéal dans l’humanité. »

Malwida von Meysenbug, née à la cour de Hesse-Kassel après l’effondrement de l’empire napoléonien, s’affranchit péniblement d’une famille aristocratique qu’elle chérissait pour trouver sa voie en tant que femme et démocrate convaincue, et contribuer ainsi à l’éducation et à l’émancipation de ses consœurs. Européenne, Révolutionnaire, Pédagogue, Philosophe, Artiste, Journaliste et Féministe engagée, elle a vécu dans 4 pays européens, parlait 5 langues, fut le témoin privilégié des grands événements de son siècle, du premier parlement de Francfort à l’affaire Dreyfus, et fit la connaissance des personnalités les plus remarquables qui ont marqué cette époque. Elle fut en particulier l’amie très proche de Friedrich Nietzsche, Richard Wagner, Romain Rolland, ainsi que du Lorrain Alexander von Warsberg. Ses Mémoires d’une idéaliste, qui connurent un grand succès, firent d’elle une écrivaine reconnue. Elle incarne le meilleur de la vieille Europe, les idéaux du pays des droits de l’homme, les rêves et la profondeur intellectuelle de celui des poètes et des penseurs, mais aussi l’art et la douceur de vivre de l’Italie où elle finit ses jours.

Elle fut et reste un exemple pour les femmes en quête de leur identité, cherchant à s’affirmer dans un monde sous domination masculine.

 

Monique Bernard, Docteur ès-Lettres, germaniste et écrivaine, s’est spécialisée dans l’écriture de biographies de personnages peu connus, qui ont contribué au rapprochement des peuples. Pour sa biographie de Charles de Villers qu’elle nous a présenté à Faulquemont l’an dernier, elle a obtenu le prix de littérature de l’Académie nationale de Metz, dont elle a désormais l’honneur d’être membre correspondant. Elle nous présentera cette année Malwida von Meysenbug, une femme remarquable mais peu connue, dans une conférence illustrée qui sera suivie d’un échange avec le public.

La SHPDUF accueillera Monique Bernard  pour la présentation de ce nouvel ouvrage, le 17 novembre 2023 à la médiathèque de Faulquemont.

Monique Bernard sera présente le samedi 18 et le dimanche 19 .novembre au salon du livre d’histoire de Woippy.