Croix et calvaires

13/03/2021 0 Par HP57PB38
Vues : 156

TERMINOLOGIE RELATIVE AUX CROIX ET CALVAIRES.

Par Laurent MAYER.

Il est souvent compliqué de lire ou de comprendre les textes et les ouvrages qui utilisent une terminologie spécifique. Cela est particulièrement vrai des mathématiques et des sciences qui, en plus du vocabulaire usuel, emploient un vocabulaire qui leur est propre.

L’explication de la terminologie grammaticale était du ressort exclusif de l’école. Quant à la terminologie médicale, qui inquiète souvent le patient, c’est le médecin qui tente d’en expliquer le sens en faisant appel à des mots courants. Ce qui est vrai des sciences, de la médecine et de la grammaire, l’est aussi des métiers et des arts, tels que la musique, le dessin, la peinture et la sculpture.

Dans la description des seize croix et calvaires de Bambiderstroff, j’ai employé un ensemble de termes, de mots et de vocables qui ne sont pas toujours évidents pour un néophyte. Aussi, plutôt que d’en donner de longues définitions tout aussi hermétiques que le mot lui-même, j’ai préféré faire appel à des représentations iconographiques. Il s’agit de dessins et croquis de croix agrémentés de flèches qui relient le terme spécifique à l’élément ou à la partie qu’il désigne.

Il convient aussi de préciser les choses concernant les termes croix et calvaires. Bien des lecteurs et même des chrétiens pratiquants ne font pas la différence entre une croix de chemin et un calvaire. Un calvaire est un ensemble constitué d’une grande croix centrale, accompagnée obligatoirement, de part et d’autre, des statues en ronde bosse (*) de la Vierge et de Saint Jean. Ils étaient présents au pied de la croix lors du supplice du Christ sur la colline du calvaire (calvariae locus) signifiant en latin « lieu du crâne » à savoir « Golgotha » en hébreux. S’il n’y a pas de statues autour du monument ou des statues d’autres personnages, on désigne l’édicule simplement par le terme « croix ». Ex : Croix d’accident, d’action de grâce, de la peste etc…

Alain Koppers, président de la SHPDUF m’a prié d’insérer dans notre revue « MEMOIRES » les deux tableaux qui figurent dans les deux pages suivantes, de mon ouvrage « CROIX ET CALVAIRES DE BAMBIDERSTROFF » et qui permettent de saisir, en un clin d’œil, la signification de ces vocables peu connus.

                                                                                   Laurent Mayer

* ronde bosse : une sculpture ronde-bosse est une œuvre pleinement développée dans les trois dimensions.